Les grands paléontologues Normands

Jacques-Amand Eudes Deslongchamps, ancien chirurgien de la Marine, devenu professeur d’Histoire naturelle, correspond avec Cuvier. Il fut doyen de la faculté des Sciences de Caen où il « inaugura » une véritable dynastie de paléontologues sur trois générations.Par ses travaux sur les mollusques et les crustacés, ses descriptions de diverses espèces de grands reptiles fossiles et d’ossements de mammifères quaternaires, il fut surnommé le « Cuvier normand ».

fig. 14 : Jacques-Amand EUDES-DESLONGCHAMPS (1794 – 1867)

Lorsqu’il devint aveugle, à force de s’être usé les yeux sur ses fossiles pendant des nuits entières, son fils Eugène lui succéda. Après le décès de ce dernier, ce fut son gendre, le fameux doyen Alexandre Bigot qui continua l’étude géologique de la Normandie.

                      

                   g. 15 : Eugène EUDES-DESLONGCHAMPS     fig. 16 : Alexandre BIGOT

                                           (1830 – 1889)                                                    (1863 – 1953)

 

Les restes du Mégalosaure découverts en 1837 à la Maladrerie donnèrent bien du tracas à Jacques-Amand Eudes Deslongchamps. Les carriers ne s’intéressaient guère aux fossiles enchâssés dans les blocs de pierre de Caen qu’ils travaillaient. J.-A. Eudes Deslongchamps passa trois semaines à récupérer les « pièces détachées » de son mégalosaure, notamment les vertèbres, des éléments de la queue, des côtes, des os des pattes, et démontrait qu’il s’agissait d’un reptile coureur. Il lui fallut ensuite deux ou trois mois pour dégager les ossements fossiles du calcaire et les assembler. Les Mégalosaures de Normandie vécurent pendant une dizaine de millions d’années.

fig. 17 : Reconstitution d’un Mégalosaure (dessin de F. Hébert)

 

D’autres spécimens normands ont été découverts dans :

- le Calcaire du Bathonien d’Ecouché (Orne)

- les Marnes de Dives et de Villers.

u cours du XIXème et au début du XXème siècle, on découvrit 400 squelettes d’un saurien particulier de la région caennaise : le Teleosaurus cadomensis ou Téléosaure de Caen.

Le Téléosaure était un crocodilien, un reptile qui vivait dans les marécages, caractérisé par une mâchoire très allongée, comme celle de l’actuel Gavial du Gange, d’où son nom.

Mais, il n’était pas la seule espèce de reptiles vivant dans la région caennaise.

On a découvert, entre 1809 et 1939, 400 Téléosaures, des dizaines de squelettes et d’ossements de crocodiles, des reptiles marins, comme les Ichthyosaures et les Plésiosaures, des poissons, notamment des requins et des raies archaïques, le tout pêle-mêle, ce qui a donné bien du fil à retordre aux paléontologues.